Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire de Thionville et des villages alentours

Histoire de Thionville et des villages alentours

Numéro ISSN: 2492-2870 Histoire de la ville de Thionville et des villages alentours à partir de documents d'archives

Publié le par Persin Michel
Publié dans : #Thionville 18ème siècle

Le 23 août 1792 une armée autrichienne de 20.000 hommes sous les ordres du prince de Waldeck et du prince de Hohenlohe arrive devant Thionville où elle est rejointe par une armée de 16.000 émigrés français commandée par les futurs Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe alors comte de Provence, comte d'Artois et duc de Chartres et respectivement frères et cousin de Louis XVI. Dans cette armée en trouve aussi le jeune Chateaubriand (23 ans) qui y sera blessé.

La garnison de Thionville est sous les ordres du général et baron Félix de Wimpffen, Poincaré y est colonel et on y trouve aussi le lieutenant Hoche du 58ème RI. La population acquise aux idéaux de la révolution ne veut pas livrer la ville et hisse sur les remparts un cheval de bois provenant d'un manège de foire avec à ses pieds une botte de foin et un écriteau au cou disant "Quand ce cheval mangera ce foin, Thionville se rendra ! "

Quoi qu'il en soit la ville résista 2 mois, jusqu'à la victoire de Valmy, alors que Longwy et Verdun capitulèrent rapidement. Il faut savoir qu'aux dires même de Merlin de Thionville, la ville n'essuya que quelques obus et que le siège fut surtout une succession de coups de mains dans les alentours.

Cette résistance de Thionville allait dans le sens de la Convention et lui permettait de glorifier le peuple même si de sérieux doutes furent émis sur le commandant de la place Félix de Wimpffen par Merlin lui même à la tribune de ladite Convention. Chateaubriand et le comte de Fersen allait dans le même sens, accusant le défenseur de Thionville d'être resté royaliste et d'avoir eu l'idée de livrer la ville. Ce serait la population et la garnison qui déterminées l'ont retenu....

Une pièce lyrique en 2 actes fut écrite pour l'occasion et jouée en 1973 à l'opéra de Paris. Pièce patriotique destinée à motiver par l'exemple les français encore nombreux à pencher du coté de la royauté.

Le manuscrit de la pièce et sa musique sont aux archives de l'Opéra de Paris.

On peut aussi trouver le texte de ce drame lyrique aux archives municipales de Thionville

1792 - Le drame lyrique du "Siège de Thionville"
1792 - Le drame lyrique du "Siège de Thionville"
1792 - Le drame lyrique du "Siège de Thionville"

Commenter cet article