Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire de Thionville et des villages alentours

Histoire de Thionville et des villages alentours

Numéro ISSN: 2492-2870 Histoire de la ville de Thionville et des villages alentours à partir de documents d'archives

Publié le par Persin Michel
Publié dans : #Thionville 17ème siècle

Bonjour à tous, me voilà rentré de vacances, je reprends donc le fil de l'histoire locale de notre ville et de ses faubourgs.

Le 31 mai de cette année,  je vous avais parlé d'un ouvrage à venir sur l'histoire de Terville (voir la page concernée) et bien la parution devrait avoir lieu d'ici 1 mois, vous pouvez donc si vous êtes intéressés, réserver ce livre au prix de souscription de 25 € frais de port inclus en me laissant un message à l'adresse mail micpersin@gmail.com je vous enverrai alors un bon de commande avec mon adresse. Après parution le livre sera vendu 30 €

Passons maintenant à l'acte du 16 février 1680 concernant une commande passée par le maréchal de camp des armées du Roi et lieutenant général de l'artillerie auprès de Jean Hofman, maitre charron à Thionville, afin qu'il fournisse au magasin de la ville les fournitures suivantes:

Premièrement de "raccommoder" 6 échelles à roulettes en bois pour servir en cas de feu et cela à raison de 6 deniers pour chaque échelle.

Puis, de fournir un essieu neuf au chariot portant le corps du gros canon de place.

Plus 3 essieux pour des canons de 8.

Il fera aussi 5 essieux pour des pièces de 6 dont on prendra les essieux ébauchés et les roues sur un vieux chariot à porter le canon de la place qui se trouve dans le magasin.

Il faudra aussi un essieu pour un affût de pièce de 4.

Tous les essieux lui seront payés à raison de 20 sols chacun.

Il devra aussi préparer et couper du bois pour ébaucher 100 gentes outre celles qui sont déjà dans le magasin à savoir 33 pour les canons de 33 et de 24. Le reste pour les pièces de 8, 6 et 4. Ce bois lui sera payé 10 livres tournois.

Il faudra aussi qu'il ébauche du bois de chêne pour faire 200 rayons de roues, pour cela il aura 10 livres tournois. Il devra aussi faire des moyeux à raison de 5 sols la paire.

Et puis, il devra fournir du bois pour 50 leviers de 7 pieds de longueur et 20 maillets à raison de 1 sol pour chaque maillet et levier.

Enfin, il ébauchera encore 40 essieux pour lesquels il touchera 4 sols la pièce.

Le paiement sera fait la moitié par avance et le reste à proportion de la livraison dans le magasin du Roi en la ville de Thionville.

Nota: Le canon de 33 est dit canon de France, c'était une pièce de place.

Les calibres correspondaient alors, non à un diamètre, mais au poids du boulet qui s'exprimait en livre (i livre valant un peu moins de 500 g)

Commenter cet article