Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire de Thionville et des villages alentours

Histoire de Thionville et des villages alentours

Numéro ISSN: 2492-2870 Histoire de la ville de Thionville et des villages alentours à partir de documents d'archives

Publié le par Persin Michel

Contrat du 12 mars 1692 entre les maitres boulangers Michel Scharff et Jacques Mareschal de Thionville et le commissaires aux vivres de la place de Thionville Jacques de Beaulieu pour fournir aux troupes le pain de munition.

Le contrat stipule que les deux maitres boulangers Thionvillois, Michel Scharff et Jacques Mareschal, s'engage solidairement l'un envers l'autre et aux risques et périls de leurs biens, pour fournir au commissaire aux vivres de Thionville tout le pain de munition qui sera utile aux troupes en garnison à Thionville, pendant les 6 mois de campagne qui commencent au 1er mai 1692 et se terminent au dernier octobre 1692.

Pendant cette campagne des troupes seront aussi en garnison à Angevillers et à Bassompierre, le transport des pains entre ces différentes garnisons sera à la charge du commissaire aux vivres.

Le commissaire aux vivres fournira aux maitres boulangers des sacs de farine de 200 livres de poids de marc y compris le son.

Les boulangers devront rendre 180 rations de pain de munition par sac de farine, chaque ration devant faire 28 onces de pâte pour obtenir une ration bien cuite de 24 onces.

Le sieur de Beaulieu, commissaire aux vivres, s'engage à verser chaque mois aux maîtres boulangers, la somme de 17 sols tournois pour chaque sac de farine d'un poids de 200 livres, converti en rations de pain de munition. Cette somme comprend la façon, la cuisson et la distribution desdites rations.

=======================================================================

Jacques de Beaulieu signe Gesée de Beaulieu.

Le pain de munition n'a rien à voir avec les munitions mais désigne comme les munitions se dont le soldat doit se munir avant de partir. (Du pain et des cartouches)

Un sac de farine de 200 livres pèse 97,90 kg. (la livre fait 489,505 g)

Le pain est fait avec une farine de méteil composé de 3/4 de froment et 1/4 de seigle, il pèse 15 hectogramme (3 livres), il doit être bien cuit et rassis. Il est rond d'un diamètre de 10 pouces sur 3 pouces d'épaisseur.

La ration tirée du pain est de 24 onces (30,594 g x 3 = 91,782 g)

La distribution du pain se fait en général tous les 4 jours, supervisée par les officiers.

1692 - Thionville - Le pain de munition

Commenter cet article