Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire de Thionville et des villages alentours

Histoire de Thionville et des villages alentours

Numéro ISSN: 2492-2870 Histoire de la ville de Thionville et des villages alentours à partir de documents d'archives

Publié le par Persin Michel
Publié dans : #Thionville 18ème siècle

Le 27 avril 1706, Balthazar Schweitzer (fils de Rémy Schweitzer alias Suisse) et son épouse Elisabeth Terver de la cense de "Vonnerhof" achète à Jean Perrin, vigneron à Guentrange et à Elisabeth Collebrand sa femme, une vigne située en la "neuve côte", à Guentrange pour la somme de 26 écus blancs, soit 78 livres tournois, payées le jour même en bon argent blanc. (Personne ne sait signer)

Le 22 novembre 1709, un nouvel acte nous apprend que Madeleine Léonard veuve de Jacques Franze qui était tailleur d'habits à Thionville, reconnait devoir à Rémy Suisse (le père de Balthazar) habitant à la ferme de "Vonnerhof" la somme de 600 livres tournois que lui avait prêté le 5 mai 1704, en argent clair et comptant, la défunte Marguerite Koch, épouse de Rémy Suisse. Madeleine Léonard s'engage à rembourser cette dette de 600 livres tournois en 2 années, sous réserve de ses biens meubles et immeubles.

Cet acte nous apprend donc le décès de Marguerite Koch veuve de Rémy Suisse, mère de Balthazar Suisse (alias Schweitzer)

Le 2 septembre 1711, Rémy Suisse, alors veuf, et son fils Balthazar habitant à la cense de "Vonnerhof", tous les deux en leur nom, se portent fort pour Philippe Junger, laboureur à Elange et Marguerite Schweitzer sa femme, soeur de Balthazar Suisse (Alias Schweitzer). Associés avec le meunier de Thionville Nicolas Berty et Elisabeth Schweitzer son épouse, ils reconnaissent avoir vendu à Claude Bock, conseiller du roi et échevin à Thionville, une petite maison située près du pont de la ville.

Cette petite maison avait été acquise en 1688 par Rémy Suisse. La vente se fait contre une somme de 1200 livres tournois avec des conditions de paiement assez complexes car ils existent des dettes et des héritages imbriqués. Dans cet acte est cité monsieur de la Lamartinière, seigneur de Terville et d'Elange depuis 1704.

Ces quelques actes nous prouvent s'il en était besoin qu'être fermier de la cense de "Vonnerhof" ou "Marienthal" pouvait amener à un statut social relativement élevé.

La famille Schweitzer ou Suisse comptait de nombreux enfants, elle avait des biens et des intérêts dans plusieurs villages aux alentours de la cense, comme à Elange, Veymerange, Terville et Thionville.

On voit que le décès de Marguerite Koch épouse de Rémy Suisse entre 1707 et 1709 déclenche un processus de régularisation des héritages, comme la réclamation de la dette de Madeleine Léonard et la vente de la maison de Thionville.

Actes du notaire Robin ADM 3E7548/7584

Commenter cet article