Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire de Thionville et des villages alentours

Histoire de Thionville et des villages alentours

Numéro ISSN: 2492-2870 Histoire de la ville de Thionville et des villages alentours à partir de documents d'archives

Publié le par Persin Michel
Publié dans : #Thionville 4ème siècl

Avant de continuer l’histoire de la construction de l’église Saint-Maximin de Thionville et à la demande de plusieurs personnes, je voudrais rapidement évoquer sa légende.

 

Note: Dans les articles précédent, Saint-Maximin a été orthographié Saint-Maximim, c'est une orthographe incorrecte mais souvent employée dans les écrits du 16 et 17ème siècle.

 

Saint-Maximin :

Nous sommes là au début du IVème siècle, dans le Poitou où va naître Saint-Maximin, exactement à Silly, dans le département de la Vienne. Il deviendra évêque de Trêves vers 341 ou 342, Trêves est alors qualifiée de deuxième Rome.

 

Il est alors un adversaire résolu de l’arianisme [1] et un ami d’Athanase d’Alexandrie [2] qu’il hébergera à Trêves dans les années 343. Participant  au concile de Sardique [3], il n’aura de cesse d’essayer de convaincre  les empereurs romains de soutenir l’église catholique contre les tenants de l’arianisme.

 


[1] L’arianisme est promu par le théologien Arius et réfute l’égalité dans la trinité, voyant une infériorité du fils par rapport au père. (En très raccourci)

[2] Principal opposant à l’arianisme ayant siégé au concile de Sardique avec Sant-Maximin.

[3] Sofia en Bulgarie

 

Enluminure représentant Athanase d'Alexandrie lors du concile de Sardique

Enluminure représentant Athanase d'Alexandrie lors du concile de Sardique

On le voit en arrière plan sur cette enluminure, habillé en évêque à coté d’un ours portant son sac de voyage, iconographie empruntée à la légende de Corbinien de Freising [1]

Il participera bien entendu à l’évangélisation de la Lorraine donc de notre région.

Il décédera à Poitiers alors qu’il était en visite chez ses parents à Silly, son corps sera inhumé dans cette ville où suivant la légende des disciples venant de Trêves, l’enlevèrent pour le rapatrier à Trêves. Poursuivis par les gens de Silly, c’est un coup de foudre tombant  devant les poursuivants qui les décidèrent à arrêter la poursuite.

Saint-Maximin fut alors inhumé à Trêves dans une abbaye (ci-dessous) qui portera alors son nom.

 

[1] Ville allemande du Tyrol

Eglise Saint_Maximin de Trêves

Eglise Saint_Maximin de Trêves

Saint-Maximin est évoqué contre le parjure et les événements climatiques destructeurs.

 

N’oublions pas que nous sommes alors dans les premiers temps de la chrétienté dont la doctrine n’est pas encore réellement fixée.

 

Autre question:

Emprise des fortifications de Thionville:

Elles s'étendaient jusq'au premier ring, c'est à dire l'avenue Merlin, l'avenue Vauban et l'avenue de Guise.

 

 

 

Commenter cet article