Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1698 – Entrange avait été abandonné plusieurs années

Publié le par Persin Michel

Avant toutes choses, je voudrais vous communiquer la modification de date de la conférence de Jean-Marie Blaising "...et délivrez nous du mal"

1698 – Entrange avait été abandonné plusieurs années

... et pour ne pas vous donner à lire que cette information, vous trouverez ensuite un document sur le remembrement d'Entrange après l'abandon du village suite à la guerre de Trente ans, ce qui fera le lien avec mon article précédent.

 

 

 

Effectivement,  terminais mon dernier article par la phrase suivante :

 

« Cependant peu de doutes ne peuvent subsister sur la pauvreté structurelle des habitants et des villages autour de Thionville au sortir de cette terrible guerre de Trente ans. » 

 

Voici un document qui confirme cet état de fait et qui nous montre aussi une autre réalité ; la désorganisation totale des villages et l’obligation qui s’est faite jour de reconstruire la typicité villageoise.

 

Le document est comme toujours très formel et redondant en voici donc une version quelque peu simplifiée.

 

« Par devant les maires et gens de justice d’Entrange sont comparus les habitants et portériens [1]du village, bans et finages dudit Entrange.

 

Lesquels nous ont déclaré que les guerres passées ont tellement désolé le village d’Entrange que ledit village a été abandonné plusieurs années, les titres, papiers et enseignements de leurs propriétés perdus en sorte que ceux qui sont revenus s’installer audit village se sont mis en possession des biens que bon leur a semblé et ont exploité la terre à leur fantaisie, changeant à des endroits la surface de la terre en sorte qu’à présent il n’y a que désordre et confusion dans le ban d’Entrange.

 

Pour remédier à un si grand désordre et définir les propriétés qui peuvent légitimement leur appartenir les très vénérables abbés de Munster les Luxembourg [2], les seigneurs haut, moyen, bas et foncier d’Entrange, après mûre délibération, consentement et agrément ont convenu ce qui suit :

 

Par les présentent ils ont soumis toutes leurs possessions et héritages tant en terres qu’en vignobles au partage général et au jugement de monseigneur Jean Nicolas Bock, conseiller du roi, lieutenant particulier au bailliage et siège royal de Thionville qu’ils ont choisi et nommé pour adjuger et distribuer les bons, médiocres et moindres cantons du village qui sont pour le moment indivis. Que pour les maisons et masures en fonction de leur superficie ils devront payer les rentes seigneuriales inscrite au rentier [3]de l’abbaye. Rentier qui sera mis à disposition du sieur Bock et comme cela il n’y aura pas besoin de lettres de chancelleries ni autre forme de publication pour faire les attributions.

 

Le ban sera toisé [4]par l’arpenteur Antoine Duseuf aidé par les experts nommés qui suivent :

Jacob Scheneider, Jean Schweitzer le jeune et les lots seront attribués par tirage comme suit :

 

Les comparants seront tenus de tirer en chaque saison par trois fois, c’est à dire une fois aux bons cantons, une fois aux cantons médiocres et une fois aux moindres-cantons.

Il sera procédé de la même façon pour les prés. Pour les vignobles qui seront toisés, chacun demeurera en sa possession s’il peut prouver la propriété par titres ou possession reconnue et pour y parvenir avec plus de facilité ce sont les experts qui trancheront en homme d’honneur et de confiance.

Les comparants devront se contenter des héritages qu’ils obtiendront et ne jamais contrevenir directement ou indirectement à leur attribution sous peine d’amende de 300 livres tournois à payer à ceux qui se contenteront. Ceux qui plaideront, le feront à leurs dépens, dommages et intérêts et les plaintes ne seront pas communautaires.

A l’égard des maisons et masures, les jardins seront ajustés à chacun à l’arrière de ladite maison ou à côté au mieux qu’il pourra se faire pour la commodité de chacun.

 

Chacun recevra un papier terrier en forme contenant la situation, longueur et largeur des héritages qui sera signé de l’arpenteur et des experts et qui leur servira de titres dorénavant.

 

Lecture a été faite à tous par le greffier Jean Christiany et tous ont signé ou fait leur marque audit Entrange le 22 novembre 1698. »

 

[1]Les propriétaires

[2]Abbaye de moines bénédictins

[3]Etat des rentes perçues par l’abbaye pour chaque biens.

[4]Mesuré, arpenté

1698 – Entrange avait été abandonné plusieurs années
Signatures et marques des habitants

Signatures et marques des habitants

Voilà un village, Entrange,  qui est abandonné car les habitants sont, soit décédés, soit sont partis vers des cieux plus cléments, vers d’autres pays ou se sont réfugiés dans d’autres villages moins exposés. Le village est abandonné plusieurs années, les maisons se dégradent, la nature reprenant ses droits, les vergers, les champs, les vignes sont en friches et ne donnent plus rien.

 

Mais au bout de quelques années, la situation s’améliorant, quelques habitants reviennent s’installer, certains sont des anciens du village qui reprennent possession de leur biens ou pourquoi pas de biens qu’ils estiment meilleurs,  d’autres sont des étrangers et chacun va essayer de tirer son épingle du jeu sans aucun titre de propriété, sans aucun plan et donc sans payer le moindre cens au seigneur du lieu, en l’occurrence l’abbaye de Munster de Luxembourg dont le rentier ne rapporte plus rien pour Entrange.

 

Logiquement, le seigneur va effectuer ce qu’on appelle un remembrement des terres du village et les réattribuer soit à leur légitime propriétaire soit à des nouveaux venus. Nouveaux venus qui furent bien souvent des marchands ou notables de Thionville ou encore des officiers de l’armée française nouvellement installée dans la ville. On voit bien que la physionomie du village va être complétement différente d’avant l’abandon.

 

Ce genre d’événement était assez courant à cette époque, beaucoup de villages autour de Thionville ont été remembrés un peu avant 1700, ainsi en est-il de Beuvange, Veymerange en 1697 et tant d’autres encore.

 

 

Sources : ADM 3e7605-3e7527

 

 

Commenter cet article