Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1727 - Adjudication des dîmes de Saint Maximin (suite)

Publié le par Persin Michel

A Thionville la "Grande saison"

Mise à prix 30 madres et adjugée pour 39 maldres de grains moitié froment et moitié méteil à Nicolas Abel laboureur de Guentrange ayant donné pour caution Balthazar Schweitzer laboureur de la ferme de Vonnerhof (Marienthal). (Le preneur signe , la caution ne sait pas écrire.)

A Thionville la "Petite saison"

Mise à prix 15 maldres et adjugée pour 20 maldres moitié froment et moitié méteil à Balthazar Schweitzer de la ferme de Vonnerhof ayant donné pour caution maître Laurent Elminger. (La caution signe, le preneur ne sait pas écrire)

Balthazar Schweitzer de la ferme de Vonnerhof va encore prendre plusiers autres adjudications:

41 maldres toujours moitié froment et moitié méteil.

24 maldres comme ci-dessus + 17 maldres d'avoine.

20 maldres d'avoine.

Il donnera pour caution maître Laurent Eliminger et Nicolas Abel.

A Thionville la saison des "Marsages"

Mise à prix pour 20 maldres d'avoine et adjugée pour 26 maldres d'avoine à Jean Hanus laboureur de Beauregard qui donnera pour caution Balthazar Schweitzer lui même laboureur à la ferme de Vonnerhof. (Aucun ne sait écrire)

A Thionville le canton de "Tafel"

Mise à prix pour 36 maldres d'avoine et adjugé pour 43 maldres d'avoine à Didier Hosteine laboureur de Guentrange qui va donner pour caution François Schiry, vigneron à Guentrange. (Schiry signe et Holsteine ne sait pas écrire)

A Thionville le canton de "Schewer"

Mise à prix pour 6 maldres de froment et 1 maldres d'avoine et adjugé pour 6 maldres de froment et 3 maldres d'avoine à Jean Michel vigneron de Guentrange qui donne pour caution Pierre Michel son père aussi vigneron à Guentrange. (Le fils signe le père ne sait pas)

A Thionville une pièce de terre de Pierre Allerborn mise à prix à 25 livres d'argent et adjugée pour 40 livres tournois à Jean Hanus laboureur de Beauregard qui donnera pour caution Balthazar Schweitzer de la ferme de Vonnerhof. (Aucun ne sait signer)

A Thionville la dîme des jardins

Mise à prix à 15 livres d'argent et adjugée pour 20 livres tournois à François Schiry vigneron de Guentrange qui donne pour caution Didier Holsteine laboureur de Guentrange. (Schiry signe et Holsteine ne saut pas)

A Thionville la dîme des "Essards"

Mise à prix pour 60 livres et adjugée pour 122 livres tournois à Jean Michel vigneron à la Haute Guentrange qui donne pour caution Joseph Laguine vigneron aussi à la Haute Guentrange. (Joseph Laguine signe)

Méteil = mélange de grains

1 maldre = environ 2 hectolitres et 12 litres pour le froment et 2 hectolitres et 91 litres pour le seigle et l'avoine.

La ferme de Vonnerhof est en fait la ferme de Marienthal située à la Basse Guentrange et appartenant aux dames religieuse du couvent de Marienthal au Luxembourg?

La semaine prochaine nous verrons les dîmes adjugées pour Manom.

Voir les commentaires

1727 - Adjudication des dîmes de Saint Maximin.

Publié le par Persin Michel

Le lundi 30 juin 1727 à une heure au refuge de Saint Maximin appartenant au sieur Laurent Elminger, conseiller du Roi, contrôleur des deniers patrimoniaux et de l'octroi de la ville de Thionville, il a été procédé aux adjudications aux plus offrants et derniers enchériesseurs des grosses et menues dîmes des bans de Thionville et de Manom appartenants à monsieur l'abbé de Saint Maximein de Trêves, curé primitif de Thionville et seul seigneur décimateur sans part d'autrui de ladite paroisse et ban de Thionville et pour les 2/3 du ban de la paroisse de Manom et autres lieux.

Don Joseph Kuborne, religieux de ladite abbaye de Saint Maximin, en présence et à l'assistance du sieur Elminger, officier pour le sieur abbé des décimes au département de Thionville, en présence et à l'assistance des anciens laboureurs jurés de Thionville et de Manom, le tout en la manière accoutumée et aux charges et conditions suivantes:

A savoir que chaque adjudicateur sera tenu de payer et de délivrer le prix de son adjudication sans retard pour la présente année sur les greniers de la ville qui leur seront assignés et cela entre la Saint Michel et la Saint Martin, de bonne et suffisante caution, le tout sans diminution. Ils devront en outre payer comptant et sur le champ, 3 livres de franc vin et 15 sols aux anciens jugés pour chaque adjudication pour leurs droits ordinaires au moyen de quoi, ils seront obligés à faire la visite des saisons emblavées avec le préposé des décimateurs, comme aussi de régler et décider toutes constestations et difficultés qui pourraient subvenir sur le fait du dîmage. Ils devront aussi payer pour chaque adjudication les droits de contrôles et autres qui peuvent être dûs.

Nous verrons la semaine prochaine les adjudications qui ont été faites et qui était les adjudicateurs.

Voir les commentaires

Thionville: La confrérie Saint Thiebault

Publié le par Persin Michel

Le 2 juillet 1682 avant midi, les honnêtes Jean Leyendecker maître couvreur, Thiel, Nicolas Reuter jeune mâitre maçon, Nicolas Tocher, Antoine Breté, Guy Chaudron, Mathis Clause, Philippe Levesque, Guillaume Merlinger, Christian Beuren, Marx Tocher, Augustin Hiem, Jean Garnier, Jacob Schneinder, Jean Collin, et Jean Hausbach tous maîtres et condrères de la confrérie Saint Thiebault et bourgeois de Thionville, lesquels réunis ont volontairement reconnu avoir laissé à titre de bail et prix d'argent pour la vie durante à l'honnête Groselier maître tisserand bourgeois de Thionville et à Marguerite Crée son épouse qui acceptent pour leur vie durante, une maison située en cette ville rue de l'hôpital avec d'un coté François Clerf et André Liebert et de l'autre coté Nicolas Reuter. La maison appartient à la confrérie et se compose d'une cave, de chambres basses devant et derrière, de chambres hautes sur le derrière et greniers. La chambre du devant au premier étage étant réservée pour servir de poil aux confrères pour y faire leurs assemblées et la cour demeure commune et franche de toutes charges. Les preneurs peuvent jouir de la cave, des chambres basses, de la chambres haute sur le derrière, des greniers et de la cour commune et cela leur vie durante.

Le présent bail est fait pour et moyennant 6 livres tournois faisant 2 écus blancs de rente annuelle payable pour chaque année au jour de la fête de Saint Thiebault au maîtres de la confrérie. le premier paiement se faisant le 1er juillet 1683.

En contrepartie les confrères seront libérés du paiement des intérêts d'une somme de 100 écus blancs faisant 300 livres tournois que la confrérie doit aux preneurs et pour lesquels la maison est hypothéquée. Le prix annuel du bail suivra chaque année les intérêts de la somme dûe.

Les confrères feront l'entretien de la maison à l'exception des vitres, portes et ferrures.

Tous signent ou font leur marque.

Les signatures et marques des confrères. ADM Lanio 3E7594/798

Les signatures et marques des confrères. ADM Lanio 3E7594/798

Voir les commentaires

1686 - La confrérie des bouchers de Thionville

Publié le par Persin Michel

Cette confrérie, puissante dans une ville de garnison comme Thionville, va se réunir le 10 juin 1686 afin d'établir une régle pour que chaque confrère (boucher) puisse subsister et satisfaire le public. Avant d'arriver à la régle édictée, il est intéressant de lister tous les bouchers (17) de la ville faisant partie de la confrérie:

Jean Klopstein - Jean Nicolas Hans - Bathélémy Klopstein - Jean Nayet - Jean Bernard Hans - Pierre Louvain - Jean Hans - Jean Bernard Frisch - Valentin Kertzen - Nicolas Godard - Michel Louis - Thiel Kaufman - Philippe Tinia - Valentin Wolcking - Charles Grumeet - Jean Ruppe - Léonard Klopstein.

La régle édictée ce même jour:

Chaque maitre aura droit et pouvoir de tuer le vendredi ou samedi,1 boeuf et 2 moutons, faisant 3 pièces et non d'avantage et sans en pouvoir tuer d'autre avant que tous les autres confrères ayant débité et vendu ce qu'ils auront tué au même nombre que ci-dessus. Quand toutes les viandes ayant été débitées et vendues, chaque confrère pourra et aura droit de recommencer à tuer pareil nombre si bon lui semble. Bien entendu que le tout doit être de bonne et loyale marchandise et viande et au cas qu'un des confrères tue des boucs ou des porcs , chaque bête sera du nombre des 3 pièces autorisées. Les agneaux tués avant la Saint Jean ne compte pas dans les 3 pièces mais après la Saint Jean, oui.

Si un des confrères contrevient à la régle ci-dessus il sera condamné à l'amende de 4 livres et 10 sols tournois. Ses amendes serviront aux besoins et affaires de la confrérie.

Chaque semaine, 2 confrères seront désignés et assermentés par la confrérie pour visiter les autres confrères et voir si la régle est respectée.

Tous s'engagent à respecter cette régle et tous signent ou font leur marque.

On remarquera que sur 17 confrères, 5 ne savent pas signer et font une marque, les 12 autres signent très lissiblement.

ADM Lanio 3E7600/7606

Voir les commentaires

Soldats et monuments 1914 - 1918 * 1939 - 1945

Publié le par Michel Persin

Voir les commentaires

Les croix votives et bildstocks de Terville, Veymerange, Elange, Volkrange et Beuvange

Publié le par Michel Persin

Voir les commentaires

1686 - THIONVILLE, les maîtres de confrérie

Publié le par Persin Michel

A l'occasion d'un procés engagé par les synodaux de l'église paroissiale de Thionville contre les vénérables abbés de saint Maximin de Trêves au sujet de l'entretien de l'église, en particuliier de la nef, voûte, gallerie, de l'escallier pour y arriver et aussi d'autres réparations, les maîtres des confréries de Thionville vont donner tout pouvoir à Jean Nicolas Bock, conseiller du roi et lieutenant particulier au bailliage de Thionville pour plaider et aider à ce procés devant la cour du parlement de Metz qui aujourd'hui est indécis. Ils s'engagent à payer les frais et obligations engagés pour ce procès.

L'acte est intéressant car ils nous donne le nom de chaque maitre de confrérie et nous permet donc de connaître un peu mieux les différentes confréries de Thionville au 17ème siècle.

Boulangers: Simon Rosard

Bouchers: Michel Louis

Drapiers: George Hallinger

Cordonniers: Jean Thiebault

Merciers: Jacques Wilmy

Tailleurs: Jean Walmeringer

Tonneliers: Nicolas Augustin

Menuisiers: Jean Garnier

Macons, charpentiers, couvreurs, potiers: Thiebault

Jardiniers: Louis Florentin

Tisserands: Jean Groselier

Laboureurs: Nicolas Hirstberger pour la confrérie Saint Eloy

Cet acte a été passé dans la chambre poil de la confrérie des merciers où tous les maîtres de confrérie étaient assemblés ce jour 12 janvier 1686.

Archives départementales de la Moselle. notaire Lanio 3E7601/7602

Voir les commentaires

Les croix votives et bildstocks de Terville, Veymerange, Elange, Volkrange et Beuvange

Publié le par Michel Persin

Voir les commentaires

Soldats et monuments 1914 - 1918 * 1939 - 1945

Publié le par Michel Persin

Voir les commentaires

Soldats et monuments 1914 - 1918 * 1939 - 1945

Publié le par Persin Michel

En 2011 est paru un opus de 44 pages sur l'histoire des monuments aux morts situés dans le cimerière de Veymerange et édifiés pour la mémoire des soldats de Veymerange et Elange tués dans les 2 guerres mondiales. On y trouve non seulement l'historique des monuments mais aussi une notice avec photo de chaque soldat dont le nom figure sur les monuments.

L'opus est en vente au prix de 10 € chez l'auteur que vous pouvez contacter sur micpersin@gmail.com ou au 03.82.54.10.61

Caractéristique de l'opus: Format A4 - Couverture couleur - 44 pages N&B

Couverture de l'ouvrage.

Soldats et monuments 1914 - 1918 * 1939 - 1945

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 > >>