Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #thionville 21eme siecle tag

Le Miscellanées 2017 et la revue Azur et Or

Publié le par Persin Michel

Quelques mots sur ces deux publications récentes

Le Miscellanées 2017 est un ensemble d'articles écrits en 2017 sur l'histoire de la ville de Thionville, sur les quartiers et les villages alentours.

Ces articles sont réalisés à partir de documents originaux directement tirés des différents services d'archives de la Moselle et du Luxembourg.

Ils figurent sur le blog www.histoiredethionville.com, souvent, ils sont plus complets plus illustrés et présentés un peu différemment dans le Miscellanées.

La revue "Azur et Or" est une nouvelle revue qui cette année fait le point sur des recherches concernant Saint-Urbain 1er qui est un des patrons des vignerons, dont celui des vignerons de Guentrange et cela depuis 1699.

Ces recherches historiques ont été conduites avec sérieux et persévérance et nous donnent aujourd'hui une revue très intéressante pour les passionnés et les néophytes.

N'hésitez pas à vous procurer ces revues aux points de vente indiquées.

MISCELLANEES 2017

Format A4 - 130 pages couleurs - Nombreuses illustrations

 

Paru dans le RL du 9 février 2018

Paru dans le RL du 9 février 2018

Toujours en vente: 

Espace Culturel Leclerc aux Capucins

Cultura Terville

Pays Thionvillois (Office de Tourisme de Thionville) où de plus vous pourrez  trouver quelques exemplaires de "L'histoire de l'ancienne chapelle des lépreux à Saint-François"

 

 

AZUR et OR

Couverture de la revue

Couverture de la revue

 

Confrérie Saint Urbain de Thionville

 

                                                                                 

                                                                                                                                                                                     Azur et Or sont les couleurs du blason  de Thionville, de l’Europe et de la confrérie Saint Urbain de Thionville.

 

Le premier numéro de la nouvelle revue locale « Azur et Or » est le résumé de recherches historiques, géographiques et folkloriques concernant le culte de Saint Urbain dans le Grand Est.

 

Première partie : recherches historiques et géographiques

Huit papes portent ce nom, mais c’est le pape Urbain 1er qui est le véritable protecteur des vignerons et tonneliers du Saint Empire romain-germanique.

 

Cette dévotion s’étend entre Rhin et Moselle, le long des vignobles de Lorraine, du Luxembourg, d’Allemagne mais également dans toute la France, en Autriche et en Suisse.

Saint Vincent n’est pas le seul patron des vignerons.

 

Seconde partie : Guentrange

Localement, Saint Urbain était fêté à Guentrange depuis 1699 lorsque les vignes recouvraient les collines. L’ancienne chapelle de la confrérie est devenue l’église Saint Urbain après bien des transformations.

En 2010, des amoureux du patrimoine et des traditions ont participé à la renaissance de cette confrérie en hommage aux ancêtres vignerons qui ont cultivé ces vignes jusqu’en 1920.

 

Les confrères parcourent les régions pour faire connaître la ville de Thionville, promouvoir les vins de la vallée de notre rivière Moselle. Au sein des soixante confréries régionales, ils font la promotion des produits du terroir.

 

 

 

Revue périodique   imprimée dans la région - 80 pages en quadrichromie.

Tarif : 10 euros.

 

Revue disponible chez nos partenaires :

 

CULTURA

               ZAC du Linkling 3 / 57180 Terville

HISLER BD BIS

               Centre commercial Geric 57100 Thionville

La GUINGUETTE

               13 rue de Saintignon 57100 Thionville Guentrange

LECLERC CULTUREL

               Centre commercial des Capucins 57100 Thionville

Maison de la  Presse

                1Place aux Bois 57100 Thionville

Pays Thionvillois Tourisme (Office de Tourisme)

                31 Place Anne Grommerch - 57100 Thionville

TOTEM Presse

                15 route des Romains  57100 Thionville  Guentrange

 

Confrérie Saint Urbain

59 Montée du Calvaire 57100Thionville

Tél. : 03 82 88 15 07 – 06 64 49 60 80

  medoc-paul@wanadoo.fr

 

Voir les commentaires

Point sur la famille Gondersdorff - La Tour aux Puces - Le Dragon de Thionville - Le Miscellannées 2017

Publié le par Persin Michel

La Famille Gondersdorff

 

Pour résoudre l’énigme de cette fille de Guillaume Bernard de Gondesdorff partie en Bohême rejoindre sa fille (voir l’article sur ce sujet publié le 12 janvier dernier), je dois me déplacer aux archives nationales du Luxembourg où j’ai quelques chances de trouver des documents sur cette famille de Gondersdorff qui était installée depuis longtemps à Erpeldange et à Hondelange.

 

J’envisage ce déplacement la semaine prochaine et nous verrons alors si des documents existent pouvant apporter un peu de clarté à cette affaire.

Toiture de la tour aux puces, une confirmation :

 

Dans mon article paru le 1er novembre 2017 concernant le projet de prisons dans la Tour aux puces en 1733/1749 et au vu du texte qui accompagnait les plans d’époque je posais la question :

 

« Doit-on en déduire que l’autre partie de la cour était à ciel ouvert, ce qui laisserait supposer que la toiture de la tour ne couvrait pas entièrement le bâtiment ? « 

 

Je pense que la photo aérienne (ci-dessous) de la cour du château datée de l’année 1953 apporte la confirmation du bien fondé de ma question.

Vue aérienne 1953

Vue aérienne 1953

Dans les faits en 1880, la demie couverture de la tour côté Moselle est réalisée en zinc et l’autre moitié n’est pas couverte, mais plus bas, un appenti avec une couverture de tuiles couvre la partie basse de la tour où se trouve une petite courette. Ensuite, la tour devenue musée, connaitra encore des remaniements en 1904 et en 1966.

Chronique culturelle de 1786

 

Je voudrais encore vous signaler une pièce de théâtre en un acte et en prose par Dumaniant, représentée pour la première fois à Paris au théâtre du Palais Royal le 26 juillet 1786.

 

Le Dragon de Thionville

 

Basé sur un fait réputé historique en voici le résumé :

 

Extrait du journal de Paris du 14 juillet 1786

 

Un dragon nommé Bonnessere de Toulouse servait dans le régiment de Ségur stationné à Thionville, s’était attaché depuis quelques temps à un vieux militaire, chevalier de Saint-Louis, retiré à Thionville, infirme et privé de la vue.

 

Ce vieux chevalier était persécuté par une femme qui séparée de lui, voulait le forcer à lui- payer une somme modique qu’il n’avait pu lui rembourser, n’ayant que 1200 livres tournois de pension et c’était là sa seule source de revenu.

 

Cette femme ayant poussé la dureté jusqu’à obtenir de le faire trainer en prison, sans respect pour son âge et ses informités.

 

Le dragon ne pouvant soutenir cet état de fait demande aux huissiers un délai et court chez son capitaine se réengager pour huit années. Avec sa prime de réengagement, il paie la dette du vieux chevalier.

 

Monsieur de Ségur, colonel du régiment instruit de cette affaire pleine de noblesse et de générosité reçoit sur le champ ce dragon qui n’était que bas officier et lui assure que lors de son nouvel engagement de huit ans, il pourra prendre congé quand il le voudrait sans en payer le dédit et lui propose un grade supérieur. Grade que le dragon refusa longtemps arguant que sa récompense était dans le bienfait qu’il avait fait.

 

Conclusion du colonel et de la pièce :

 

« On ne saurait trop publier les belles actions. Leur récit console les bons, corrige quelquefois les méchants et fait aimer la vertu à tout le monde »

 

NB :

Le régiment de Ségur servit bien à Thionville quelques temps, mais à cette époque les régiments changeaient très souvent de noms et prenaient soit le nom d’une province ou le nom de leur chef.

 

Pour ceux qui voudraient lire la pièce dans son intégralité on peut trouver le livret sur internet.

1ère page du livret

1ère page du livret

===================================================

MISCELLANEES 2017

===================================================

 

La souscription étant close, il est maintenant disponible aux endroits suivants:

Thionville - Espace culturel Leclerc aux Capucins

 

A l'office de tourisme "Pays Thionvillois"

où il reste encore quelques ouvrages sur la "Chapelle des lépreux de Saint-François"

 

Au Cultura de Terville

 

Voir les commentaires

ANNIVERSAIRE du BLOG: 5 ANS DEJA !

Publié le par Persin Michel

Voici 5 années naissait le blog www.histoiredethionville.com.

A ses débuts, quelques dizaines de pages sont consultées chaque mois.

Aujourd'hui, plusieurs centaines de personnes se connectent chaque mois pour consulter plus de 1000 pages.

Tous les ans paraît un livre, le "Miscellanées"

Il regroupe tous les articles de l'année précédente, ainsi entre

le 26 et le 30 janvier 2018 paraîtra le Miscellanées 2017.

Ce Miscellanées au tirage limité (100 ex) est en souscription jusqu'au 26 janvier  2018,

ensuite il sera en vente dans certaines librairies de la ville.

C'est un livre au format A4 de 130 pages abondamment illustrées.

En souscription: 18 € ensuite 22€

 

Pour marquer l'anniversaire du blog dont il est le reflet fidèle,
ce numéro aura une couverture différente sur papier glacé
afin de le différencier des numéros passés.
 
en plus...

 

 Les souscripteurs déjà nombreux trouveront dans leur livre une photo N&B  

au format 100X150 mm "originale" prise en 1984 d'un bâtiment emblématique

de la ville récemment disparue.

(Photo de ma collection, reproduite uniquement pour les souscripteurs ).

 
La couverture avec une aquarelle originale d'un artiste Yutzois

La couverture avec une aquarelle originale d'un artiste Yutzois

Rappel: 

Pour souscrire jusqu'au 26 janvier plusieurs solutions:

Par courrier en remplissant le bon ci-dessous à renvoyer avec le règlement à l'adresse suivante: Histoire de Thionville 7, rue Ausone 57100 Thionville.

 

 

Voir les commentaires

A noter sur vos tablettes....

Publié le par Persin Michel

Jean-Marie Blaising, archéologue

Ingénieur chargé de recherches

donnera une conférence le 18 janvier 2018 à 18h

au musée de la Cour d'Or à Metz

A noter sur vos tablettes....

Voir les commentaires

Réservation du Miscellanées 2017

Publié le par nées comme tous mes ouvrages

Bonjour

 

Le "Miscellanées 2017 - Histoire de Thionville" paraîtra vers la fin janvier 2018.

 

Ce sera le quatrième numéro, il regroupera donc tous les articles parus en 2017 sur le blog: histoiredethionville.com avec toutefois une mise en page différente et plus de contenus que n'autorise le blog.

 

Pourquoi l'acheter ?

 

La première raison se trouve dans la façon de réaliser les articles du blog et les éditions associées, je m'explique:

Pour écrire un livre d'histoire (puisque c'est notre sujet), il existe plusieurs façons de procéder 

La compilation:

Vous prenez plusieurs ouvrages ou articles parus sur le sujet que vous traitez, vous les lisez, vous en faites la synthèse ou picorez des informations dans l'un et l'autre et vous "compilez" tout cela  pour écrire le nouvel ouvrage.

Cette méthode est largement répandue, elle a de graves défauts et particulièrement en histoire.

Beaucoup d'auteurs anciens n'avaient pas à disposition l'ensemble des archives déjà structurées et regroupées au même endroit, c'est la raison pour laquelle ils ne mettaient jamais d'indications sur la situation des documents qu'ils utilisaient, ces documents éparses n'avaient pas de cote car il n'étaient pas structurés au sein d'un système d'archives cohérent. 

Ils n'avaient pas non plus les facilités de recherches qui sont les nôtres, ni les facilités d'écriture et de publication que nous connaissons aujourd'hui.

Le premier véritable archiviste de la Moselle ne fut nommé qu'en 1838 et encore avait-il d'autres fonctions à assumer. Les archives ne commencent véritablement à être structurées qu'à la fin du 19ème siècle. 

Souvent, ces auteurs anciens avaient des positions en vue dans la société, c'était des notables qu'on ne contestait pas et qui devaient publier pour conforter leur statut.

De ce fait, et particulièrement pour le 19ème siècle, le romantisme du siècle les poussait à adopter des facilités et des raccourcis historiques qui aujourd'hui ne sont plus de mise.

Aussi, faut-il être critique en utilisant leurs publications sans toutefois les négliger car elles restent encore une source importante pour notre histoire.

Quoiqu'il en soit cette méthode de la compilation n'apporte jamais rien de neuf et ne fait que reconduire, reproduire et répéter à l'infini les mêmes informations, parfois, souvent, les mêmes erreurs initiales, erreurs qui finissent par devenir des vérités au fil des répétitions successives,  on sait que la répétition est pédagogique. Cette méthode est à proscrire absolument.

 

La méthode que j'utilise:

Chercher dans les archives et dans les ouvrages toutes les informations traitant de près et de loin du sujet.

Les classer par ordre chronologique et regarder la logique qui s'établit entre eux et avec d'autres événements locaux, nationaux ou internationaux.

Sur cette masse d'informations, apporter la critique nécessaire afin d'en déduire la véracité probable. Par manque d'informations, certains points ne peuvent être tranchés, émettre alors des hypothèses, les plus crédibles et logiques possible.

En utilisant cette façon de faire, assez souvent, je me trouve en contradiction avec certains points de l'histoire reconnue. il est alors très difficile de rectifier, de corriger cette histoire "officielle". J'ai alors tendance à vouloir prouver ma version des faits en apportant les documents, les arguments allant à l'appui de ma thèse. Faisant cela, on rentre très vite dans un livre de spécialiste parfois difficile pour celui qui ne cherche qu'une approche globale du sujet. 

Je tiendrai compte de ce point dans mon prochain ouvrage, où ces points litigieux et particuliers seront traités dans un chapitre à part. 

Du fait de ma façon de faire, à partir de documents originaux, je traite souvent des sujets qui n'ont jamais été abordés ou de façon très succincte, ainsi en était-il de mon dernier ouvrage sur la Chapelle des lépreux. L'histoire de cette chapelle m'a permis d'aborder et d'apporter quelques éclaircissements sur des points de l'histoire de Thionville.

Cette pratique de l'histoire est à même de vous assurer un récit le plus proche possible des faits tels qu'ils sont advenus, même si l'on sait que l'histoire est une science sociale toujours perfectible.

 

De plus,

n'oublions pas qu'un blog est un média par essence éphémère, un jour il s'arrêtera, un problème technique peut venir compromettre sa diffusion et sa pérennité, alors toutes les informations qu'il contient seront perdues à jamais. 

Le support papier sous la forme d'un livre sera toujours consultable chez vous ou en bibliothèque et cela indépendamment de la technique.

Le Miscellanées, comme tous mes ouvrages, a une couverture illustrée par un artiste local.

 

Pourquoi le réserver à l'avance ?

 

En premier lieu le tirage en est très restreint soit 100 exemplaires.

La réservation ou souscription permet d'en assurer à l'avance la diffusion car il n'y a pas derrière l'édition de cet ouvrage de structure commerciale, ni de sponsor, ni d'aide structurelle d'aucune sorte.

Cette réservation ou souscription permet donc d'assurer sa viabilité.

Le prix de souscription ou réservation est proche du prix de revient, puisqu'il n'y a pas d'intermédiaire.

Vous trouverez en couverture, une illustration originale, par un artiste de Yutz.

 

Important:

Si nous n'arrivez pas à copier le bon de réservation, un simple mail de votre part par la messagerie du blog ou sur histoiredethionville@gmail.com et je vous le fais parvenir par mail ou par voie postale.

 

 

Bon de réservation

Bon de réservation

le

le

Certains d'entre vous me demandent pour Noël le livre sur la chapelle des lépreux.

Bien que pratiquement épuisé, il reste quelques exemplaires encore disponibles à l'office de Tourisme de Thionville              "Pays Thionvillois"

31, place du marché à Thionville

 

Le demander à l'accueil

 

Joyeuses fêtes 

 

Réservation du Miscellanées 2017
Prix de l'ouvrage 25€

Prix de l'ouvrage 25€

Voir les commentaires

2017 - Thionville - "Histoire de l'ancienne chapelle des lépreux"

Publié le par Michel Persin

2017 - Thionville - "Histoire de l'ancienne chapelle des lépreux"

Sortie le 4 mai, le livre est maintenant en vente depuis 2 mois est le tirage est pratiquement épuisé.

Merci à toux ceux qui n'ont encouragé et dont les remarques vont me permettre d'apporter quelques améliorations aux ouvrages qui vont suivre.

 

Dans mes livres qui résultent de recherches poussées dans des documents d'archives originaux, je mets le maximum de renseignements, afin que d'autres passionnés puissent y trouver des informations précises.

 

J'y évoque souvent des sujets connexes au sujet principal, ainsi dans l'histoire de la chapelle des lépreux, je présente avec précision:

 

La vérification des poids et mesures à Thionville

La tombe de François Leclerc, dernier propriétaire de la chapelle

La porte armoriée de la rue de Jemmapes

et bien d'autres sujets....

 

Je mets également tous les noms de familles trouvés dans les documents, car c'est une mine d'informations pour les nombreuses personnes qui font des recherches généalogiques.

 

A contrario, les lecteurs qui ne cherchent qu'une histoire générale du sujet traité sont parfois gênés par un grand nombre d'informations qui ne les intéressent pas forcément.

 

Dans mes prochains ouvrages, je garderai les notes de bas de pages qui sont là pour apporter des précisions sur un mot, un contexte. On peut ne pas y prêter attention, ne pas les lire, cela ne nuit pas à la compréhension de l'histoire.

 

Par contre, les sujets connexes seront renvoyés en fin d'ouvrage dans un chapitre spécial, où les passionnés pourront dénicher les informations dont ils sont friands, sans que cela n'interfère avec le sujet principal.

 

La chapelle Saint-François de Thionville
Solarisation d'une photo de la chapelle

 

Pour en revenir à l'ouvrage, il ne reste dans les différents points de vente qu'une vingtaine d'exemplaires avant l'épuisement complet du tirage.

 

Aussi, si vous partez en vacances, emportez avec vous un peu de votre ville en mettant dans vos bagages, les 200 pages de l'histoire de cette chapelle des lépreux.

Si pendant vos vacances, vous restez à Thionville, plongez-vous dans le passé de cette chapelle et de son histoire.

 

Les 16 et 17 septembre 2017, auront lieu les Journées du Patrimoine, la chapelle des lépreux de la ville et son homologue de Thionville-Beuvange, font partie intégrante du patrimoine de la ville, avec ce livre vous garderez une histoire de ce patrimoine, pour vous, vos enfants et les générations suivantes. N'attendez pas, septembre, le tirage sera épuisé !

 

Où trouver le livre:

 

A Thionville:

 

Espace Culturel Leclerc au centre commercial des Capucins

Aux archives communales - 38, rue du vieux collège 

A l'office de tourisme - place Anne Grommerch (Nouveau point de vente)

 

A Terville:

 

Au Cultura, ZAC du Linkling 3, rayon "régionalisme"

 

Un nouveau point de vente à Thionville:

L'office de tourisme, place Anne Grommerch  (place du marché).

L'office de tourisme de la ville

L'office de tourisme de la ville

Voir les commentaires

THIONVILLE - Histoire - Le "Miscellanées" 2016 est paru

Publié le par Michel Persin

En couverture l'ancienne synagogue de Thionville

En couverture l'ancienne synagogue de Thionville

Depuis trois années, fin janvier, paraît le Miscellanées de l'année précédente.

Pour rappel le "Miscellanées" est un recueil de tous les articles parus l'année précédente sur le blog, donc cette année paraît le Miscellanées regroupant les articles parus en 2016.

Il se présente comme un livre de 119 pages au format A4, avec de nombreuses illustrations couleurs, afin que les personnes n'ayant pas accès à internet puissent lire et garder les articles parus. La version papier est déposée aux archives municipales et au Puzzle, car c'est aussi une mémoire de l'histoire de la ville.

 

Cette année pour la première fois quelques exemplaires seront disponibles à la vente au Média Culture Leclerc des Capucins à Thionville, à compter du 1er février.

 

NB: Miscellanées veut dire mélange, car nous avons là un mélange d'articles sur divers moments de l'histoire de la ville.

 

Vous trouverez ci-dessous un aperçu de quelques pages intérieures du livre.

Le sommaire

Le sommaire

THIONVILLE - Histoire - Le "Miscellanées" 2016 est paru
THIONVILLE - Histoire - Le "Miscellanées" 2016 est paru
THIONVILLE - Histoire - Le "Miscellanées" 2016 est paru

Les personnes intéressées peuvent l'acheter à l'espace culturel E-Leclerc de la Cour des Capucins à Thionville.

 

En bas à gauche de la photo

 

Ou bien le commander en m'adressant un mail ou un courrier aux adresses suivantes:

via la messagerie du blog: www.histoiredethionville.com

à l'adresse mail du blog: histoiredethionville@gmail.com

par courrier à l'adresse:  Blog histoiredethionville  7, rue Ausone 57100 Thionville

 

Pour rappel, le prix de vente est de 17 € TTC pour les habitants de Thionville et de 20 € comprenant les frais d'envoi pour les habitants hors de Thionville.

 

Certains l'appellent familièrement "Le miscel"  !

 

Le tirage est très limité donc n'attendez pas si vous êtes intéressés.

 

 

 

Voir les commentaires

Thionville - Exposition: Tout pour la musique

Publié le par Persin Michel

 Thionville - Exposition: Tout pour la musique

L’année démarre en fanfare pour le service des archives municipales de Thionville qui vous propose, à la Tour aux Puces, du 27 janvier au 5 mars 2017, une exposition intitulée « Tout pour la musique ».

Sans remonter aux trompettes de Jéricho, les Archives, à travers de nombreux documents écrits et iconographiques, nous montrent que la musique a toujours occupé une place majeure dans la vie quotidienne des Thionvillois. En effet le thème de la musique se trouve partout aussi bien dans les hôtels particuliers que dans la maison de Dieu où des angelots musiciens n’hésitent pas à attirer le regard du visiteur. Et pour rester dans l’univers culturel, quel meilleur endroit qu’une église pour venir assister à un récital d’orgue d’autant qu’en matière de jeux d’orgues Thionville est richement pourvu.

Pour revenir dans le monde profane, un autre édifice va bien sûr être au cœur de la vie musicale de la ville : le kiosque à musique. Les sociétés musicales, dont la première voit le jour en 1861, composées d’amateurs, vont être « concurrencées » par les musiques militaires des régiments allemands ou français qui ont stationné dans cette ville de garnison. Chacune rivalisera d’adresse pour satisfaire les oreilles les plus aguerries.

Ces groupes musicaux vont aussi côtoyer au cours du XXe siècle de nombreuses chorales. Soulignons que dans la première moitié du siècle ces dernières, exclusivement confessionnelles, étaient chargées de chanter des chants religieux. Il faudra donc attendre l’après-guerre pour voir apparaître des chorales profanes ouvertes à un répertoire plus éclectique.

A côté des musiques militaires, il ne faut pas oublier de mentionner l’existence de la musique des sapeurs-pompiers qui, à quelques années près, n’est pas loin de fêter son centenaire puisque cette dernière a vu le jour en 1920. Cette formation qui est aujourd’hui de toutes les manifestations nationales (14 juillet, 11 novembre, fête de la musique) a connu son heure de gloire en obtenant le titre de « Musique principale des pompiers de France ».

Mais n’oublions pas que tous ces musiciens et chanteurs ont appris leur art en passant par des conservatoires comme celui de Thionville qui est passé d’une petite école de musique à un établissement moderne où les élèves peuvent évoluer dans un bâtiment moderne entouré d’un sérieux corps professoral. Preuve de la qualité de l’enseignement délivré, le conservatoire de Thionville s’est vu élever au rang de « conservatoire à rayonnement communal ».

Mais que seraient ces artistes en herbe sans instruments et partitions. C’est là qu’interviennent les commerçants locaux qui vont avoir la lourde tâche de fournir cette clientèle exigeante. D’autres marchands, par contre, participeront simplement à la diffusion de la musique en vendant des disques et des radios. D’ailleurs dans ce domaine, certains franchiront le pas en les fabriquant eux-mêmes comme Jean Chillès qui créera sa propre marque « Melodia ».

L’apprentissage de la musique peut conduire au succès mais encore faut-il avoir du talent. Néanmoins nombreux sont les enfants natifs de Thionville qui ont su tout de même faire de leur vie une partition sans anicroche. Parmi ces artistes de renom citons le compositeur Joseph de Boismortier et plus près de nous le chef-d’orchestre Ernest Bour, Sophie Huriaux dite « La Grande Sophie » et bien d’autres artistes.

Cette exposition, qui est accompagnée d’un catalogue de 52 pages en vente aux Archives municipales et à la Tour aux Puces, est à découvrir à votre tempo.

 

Frédéric Gaudinet

 

Voir les commentaires

THIONVILLE - 1956-2016 Les 60 ans de l'église Notre Dame de l'Assomption

Publié le par Michel Persin

La couverture du livret sur l'histoire de l'église Notre Dame

La couverture du livret sur l'histoire de l'église Notre Dame

A l'occasion des soixante ans de l'église Notre Dame de l'Assomption de Thionville Saint-François, la paroisse a édité un livret retraçant l'histoire de l'église. 

(Format A4 - 90 pages -nombreuses illustrations couleurs) 

Vous y découvrirez l'histoire des chapelles ayant précédées l'église actuelle:

- La chapelle des lépreux remontant à la léproserie de Thionville au moyen-âge dont le bâtiment désacralisé existe toujours.

- La chapelle provisoire réalisée en 1937/1938 dans l'ancienne salle de spectacle créée en 1908 dite la "Kaiserhalle" qui deviendra par le suite le "Grand Trianon"

Enfin, la construction de l'église Notre Dame actuelle, réalisée dans un ancien bâtiment édifié par les allemands et non terminé en 1945, devant servir de laiterie.

Après avoir découvert sa construction, son équipement et sa riche décoration,  vous découvrirez au fil des pages et des nombreuses photos d'époque, la vie de la paroisse Notre Dame au travers de ses réalisations les plus marquantes.

Sa chorale, son atelier et toutes les associations qui concourent à en faire une paroisse vivante.

Vous connaîtrez aussi l'origine et l'évolution de la Saint-Fiacre (patron des jardiniers), fête du quartier, qui se tient tous les ans à l'arrière de l'église et connaît toujours un beau succès.

 

Pour 8 € 

 

Vous pouvez acheter le livret au secrétariat du presbytère de la paroisse au 37, avenue de Guise à Thionville  du lundi au vendredi 14h-18h

Tél: 0382532581

 

http://saintefamille.over-blog.org

 

 

 

La saint Fiacre en 2016

La saint Fiacre en 2016

Voir les commentaires

THIONVILLE - - Histoire Miscellanées 2015

Publié le par Persin Michel

 

SOMMAIRE de l'ouvrage

 

Introduction                                                                                                                    

1739 – Pauvres, mendiants                                                                                             .      

1737 - Thionville "Agnès de Bock vend sa maison..."                                                 

1704 – Un duel à Thionville                                                                                                    

1748 – Le bourreau de Thionville                                                                                            

1706 – Les bourreaux de Thionville                                                                       

1705 – Thionville : Rubrique faits divers                                                                              

1673 à 1846 – Les ponts de Thionville (1ère partie)                                               

1846 – 1974  - Les ponts de Thionville (suite et fin)                                                   

2015 – Culture – Patrimoine et « Malgré-nous »                                                                 

1837 – 1914  Thionville-Volkrange – Nicolas Noël (1ère partie)                                            

1837 – 1914 Thionville-Volkrange – Nicolas Noël (suite)                                           

1837 – 1914 Thionville-Volkrange – Nicolas Noël (suite et fin)                                            

1707 – Thionville : Réception d’un boulanger                                                            

1691 – Sur le chemin de Cattenom à Thionville                                                           

1705  - Thionville-Volkrange :  La fête au village                                                                     

1705  - Thionville-Volkrange :  La fête au village (suite1)                                         

2015 – Livre « Patrimoine »                                                                                                        

1705 – Thionville-Volkrange : La fête au village (suite 2)                                         

1705 – Thionville-Volkrange : La fête au village (fin)                                                 

2015 – Bilan et pistes pour 2016                                                                                  

2015 –  Souces                                                                                                                

Le 15 février, la deuxième édition du Miscellanées d'histoires de Thionville sera disponible en consultation aux archives de la ville, mais vous pourrez aussi vous la procurer en la commandant par la messagerie du blog ou à l'adresse mail: 

 

histoiredethionville@gmail.com

 

87 pages au format A4, dos carré

Nombreuses illustrations couleurs

15 € TTC

 

Pour rappel;  Cet ouvrage regroupe tous les articles (mélange = miscellanées) parus sur ce blog en 2015

Voir les commentaires

1 2 > >>