Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

thionville 19eme siecle

1849 à 1974 - Les ponts de Thionville (suite et fin)

Publié le par Persin Michel

Le pont des Alliés de Thionville, sacrifié en juin 1940 par le Génie français Photo SCHWEISTHAL-RODICK, Thionville, s.d. (AD 57, 1985 W 73/3)

Le pont des Alliés de Thionville, sacrifié en juin 1940 par le Génie français Photo SCHWEISTHAL-RODICK, Thionville, s.d. (AD 57, 1985 W 73/3)

Notre beau pont de pierre [1] inauguré le 1er novembre 1846 [2] , élargi en 1914, va gentiment rendre le service attendu pendant 94 ans, puis survint la 2ème guerre mondiale.

 

Devant l’avance rapide des armées allemandes, aux alentours du 12 juin 1940, le Génie français va faire sauter 2 arches du pont (coté ville).

 

[1]  Décrit par l'ingénieur des Ponts et Chaussées dans un rapport du 3 février 1951

(1985 W 73) : "Le pont de Thionville était un magnifique ouvrage en maçonnerie calcaire, comportant 5 travées de 22 m. de portée, la portée totale étant de 127,5 m. La pierre ocre avait pris une teinte bronzée du plus bel effet."

[2] Budget : La ville : 25000F Le département de la Moselle : 75500 F - Le ministère de la guerre : 58894 F - Le ministère des travaux public : 481126 F.  Entrepreneur : Guillemard décédé rapidement et remplacé par Eugène Thomas sous l’égide de l’ingénieur Plassiard qui obtiendra la légion d’honneur pour ce travail.

Les allemands vont très rapidement construire une passerelle de bois [1] pour permettre de relier la ville à la gare et  aux villages de la rive droite.

 

[1]  La photo a été prise depuis cette passerelle en bois, au fond on distingue les bâtiments de l’hôpital militaire.

 

Dès 1941, ils vont construire un nouveau pont (photo ci-dessous) en peu en aval du pont de 1846, soit pratiquement à l’emplacement de l’ancien pont couvert de 1673.

Pont construit par les allemands en 1941

Pont construit par les allemands en 1941

Photo de presse (RL) datée de 1947 où l'on voit le pont allemand de 1941 et l'ancien pont de 1846

Photo de presse (RL) datée de 1947 où l'on voit le pont allemand de 1941 et l'ancien pont de 1846

Mais voilà, les américains, les alliés avancent et bientôt, ils sont aux portes de Thionville.

Le 1er septembre 1944, ils sont devant et sur le pont construit par les allemands en 1941, mais ce n’est qu’une reconnaissance de quelques heures et ils rejoignent leur base arrière.

(Voir le récit de ce fait d’armes paru dans ce blog le 18 août 2014)

http://www.histoiredethionville.com/2014/08/1er-septembre-1944-des-americains-a-thionville.html

Ils reviennent en force le 12 septembre 1944 (le 358 combat Team de la 90th infantery) et prennent la rive gauche (ouest) de la ville. A 3 h du matin, les allemands font  sauter les arches centrales de leur pont, construit en 1941.

Grâce à un pont métallique mobile, jeté vers l’ancien pont de 1846, les américains vont rétablir le passage le 10 novembre 1944. Ce pont provisoire sera rapidement démonté pour servir en Allemagne sur un autre théâtre d’opérations.

Les alliés vont franchir la Moselle le 11 novembre 1944 et investir la rive droite.

Rapidement, le 12 novembre1944, ils vont établir une liaison de fortune entre le début du pont allemand de 1941 (coté ville) et la partie du pont de 1846 (coté gare) comme le montre la photo ci-dessous.

La partie du pont que l’on voit (coté ville) est celle du pont allemand de 1941, la tourelle anti-aérienne se trouve sur la partie du pont de 1846 et la jeep qui arrive roule sur la jonction entre ces deux parties de pont.

La partie du pont que l’on voit (coté ville) est celle du pont allemand de 1941, la tourelle anti-aérienne se trouve sur la partie du pont de 1846 et la jeep qui arrive roule sur la jonction entre ces deux parties de pont.

Après la guerre, on reconstruisit le pont de 1941. il fut opérationnel le 1er octobre 1946 et on détruisit le reste du pont de 1846 aboutissant dans le vide, ayant provoqué la chute dans la Moselle d’un véhicule avec des passagers qui périrent noyés.

 

 

 

Gaston Monnerville
Gaston Monnerville

Après cette seconde guerre mondiale, commence les « Trentes glorieuses », l’économie relancée, tourne à plein régime et notre région sidérurgique est au cœur du phénomène.

L’état décide donc de construire à Thionville, un pont plus en adéquation avec son environnement, ce sera un pont moderne à 2 travées qui sera inauguré le 8 novembre 1954 par Gaston Monnerville, président du conseil de la République [1] et portera le nom de "pont des Alliés".

Ce pont qui bouge quand passe les autos a été ausculté en mars 2013. (Tout va bien)

[1] Du 6 mars 1947 au 2 octobre 1958.

Il a aussi inauguré à Thionville, la tour ‘Charlemagne », la statue de Merlin et la voie sacrée

Vue aérienne du pont des Alliés

Vue aérienne du pont des Alliés

Le très épuré pont des Alliés

Le très épuré pont des Alliés

Esquisse faite en 1962 pour la canalisation de la Moselle par Eugène Spanier

Esquisse faite en 1962 pour la canalisation de la Moselle par Eugène Spanier

L’autoroute A31 passant à l’entrée ouest de la ville, à Beauregard, il a été indispensable d’y construire un pont autoroutier d’envergure « le pont de Beauregard » qui fut inauguré le 16 décembre 1974 par le préfet de région. Il a coûté la somme de 12 millions de francs.

 

Le pont des Alliés doit son nom aux « alliés » de la dernière guerre qui ont libéré la ville, auparavant, on disait « le pont de Thionville » ou simplement le pont.

 

Références:

"Thionville et sa rivière: La Moselle" de G. Stiller et G. Ancel. 

Articles de presse (RL) de 1974 et 1978

Ces documents sont consultables aux archives municipales de Thionville où vous serez bien acceuillis par messieurs  Laglasse et Gaudinet

 

Pour de belles photos anciennes de Thionville vous pouvez consulter le site suivant :

http://sites.google.com/site/pascalbertrandthionville/1940

Voir les commentaires

1864 - Abattoir de Thionville (règlement)

Publié le par Persin Michel

Le 14 mai 1864, la mairie de Thionville précise les horaires d'ouverture de l'abattoir de Thionville comme suit:

Ouverture journalière:

Mois de Juin - Juillet et Août

Ouverture à 4 h et fermeture à 21 h.

Mois de Mars - Avril - Mai - Septembre et Octobre

Ouverture à 6h et fermeture à 20 h

Mois de Janvier - Février - Novembre et Décembre

Ouverture à 7h et fermeture à 19 h

L'abattoir est fermé à 12h les dimanches et jours fériés, mais l'abattage des bestiaux n'est toléré que jusqu'à 10h.

Les viandes transportées chez les bouchers et charcutiers de la ville le seront recouvertes de toiles en état convenable de propreté.

Le temps de séjour des bestiaux dans l'enceinte de l'abattoir ne pourra excéder 48h du 1er avril au 30 septembre et 3 jours du 1er octobre au 31 mars.

Les propriétaire des bestiaux présent dans l'abattoir plus de 24h devront leur faire donner de la nourriture, dans le cas contraire le concierge de l'abattoir devra pourvoir d'office à la nourriture des bestiaux aux frais des propriétaires qui de plus seront poursuivis par les tribunaux compétents.

Le marché au bétail déjà existant sera tenu dans la cour de l'abattoir le mardi et le jeudi de chaque semaine du 1er octobre au 31 mai et le mardi et le vendredi de chaque semaine du 1er juin au 30 septembre.

Le marché commencera à 7h du 1er avril au 30 septembre et à 8h du 1er octobre au 31 mars. Il finira toujours à 10h.

Les marchands et bouchers étrangers à la ville de Thionville, à l'exception de ceux appartenant au canton de Thionville, ne pourront entrer sur le marché qu'1h après son ouverture, ils en seront prévenus par le son d'une cloche.

Enfin,le concierge de l'abattoir ne pourra s'en absenter sous aucun prétexte pendant les heures d'ouverture dudit abattoir et il sera sous la surveillance spéciale du chef de l'octroi de la ville.

Toutes les contraventions au présent règlement feront l'objet d'un procès verbal et seront poursuivies devant les tribunaux compétents.

Le présent règlement ne prendra effet qu'un mois après sa publication dans toutes l'étendue de la commune.

Signé par le maire: Thirion

Le Sous-Préfet actera le règlement le 17 mai 1864 et le Préfet le 18 mai 1864.

PS: De 1818 à 1827, le nombre de bouchers à Thionville a varié de 14 à 7 et le nombre de charcutiers a varié de 11 à 6.

Des années 1817 à 1826, la quantité de viandes dépecées passée par l'octroi de la ville à variée de 1737 kg à 14034 kg.

Bien entendu ces chiffres sont allés en augmentant dans les années 1850/1860

Voir les commentaires

15 novembre 1867 - Les "Bull-Dogs" à l'index

Publié le par Persin Michel

Vu les plaintes de plusieurs personnes signalant les dangers que peuvent représenter le non-muselement des chiens dits: "Bull-Dogs"

Considérant qu'il est du devoir de l'administration municipale de prescrire les mesures propres à garantir les habitants contre les dangers possibles nous arrêtons ce qui suit:

1 - A partir du jour de la publication du présent article et jusqu'à nouvelle décision, il est défendu à toute personne propriétaire de chiens dits "Bull-Dog" de laisser sortir leurs chiens dans les rues et lieux public de la commune à moins qu'ils ne soient muselés avec une muselière métallique dite à "panier" et solidement attachée.

2 - Les propriétaires de chiens trouvés vaguant contrairement aux dispositions qui précèdent seront poursuivis conformément à la loi.

3 - Messieurs le commissaire de police, agents de police et gardes champêtres auront chacun en ce qui les concerne à veiller à l'exécution du présent arrêté qui sera immédiatement public et affiché dans toute l'étendu de la commune.

Fait à la mairie de Thionville

Le maire: signé Thirion

Le Sous-Préfet approuve le présent avis.

PS: Aujourd'hui on écrit: Bulldogs.

Voir les commentaires

1864 - Thionville - Les bals réglementés.

Publié le par Persin Michel

Le 15 décembre 1864, la municipalité de Thionville va prendre l'arrêté suivant:

Considérant que les bals chez les débitants (cafés) de la commune de Thionville donnent lieu à des plaintes réitérées et à de graves abus qu'il est nécessaire de réprimer nous arrêtons ce qui suit:

1 - Il est interdit à tous les propriétaires de cafés, cabarets et autres débits de boisson de faire ou de laisser danser dans leur établissement sans avoir obtenu une autorisation spéciale délivrée par l'administration municipale.

2 - Toutefois ces propriétaires seront dispensés de l'autorisation mentionnée ci-dessus dans diverses occasions qui sont:

- Le jour de la fête de l'Empereur.

- Le jour et le lendemain de la fête patronale de Thionville.

- Le premier jour de l'an.

- Les jours gras de carnaval.

Le présent arrêté prend effet à ce jour.

Toutes contraventions aux présentes prescriptions seront constatées par des procès-verbaux et poursuivies conformément aux lois.

Le commissaire de police est chargé de faire exécuter le présent arrêté.

Fait à la mairie de Thionville le 14 décembre 1864

Signé le maire: Thirion

Le Sous-préfet validera l'arrêté le 17 décembre 1864.

NB: Thionville est une ville de garnison et les soldats sont friands de distractions, les bals sont les amusements les plus prisés. L'alcool aidant, ils se terminent très souvent en bagarres générales, faisant fréquemment des blessés !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4