Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire de Thionville et des villages alentours

Histoire de Thionville et des villages alentours

Numéro ISSN: 2492-2870 Histoire de la ville de Thionville et des villages alentours à partir de documents d'archives

Publié le par Persin Michel
Publié dans : #Thionville 18ème siècle
Dessin d’Alicia et Amandine PERSIN

Dessin d’Alicia et Amandine PERSIN

Un acte notarié « exotique » dans la production des notaires Thionvillois qui nous explique au détour d’une affaire de dettes que la ville de Thionville et les campagnes alentours recevaient parfois de drôles de visiteurs qu’on s’empressait d’aller voir contre quelques deniers.

 

Résumé de l’acte en question  daté du 16 mai 1733 :

 

« Sont comparus en personne devant les notaires royaux de Thionville, les sieurs François Impérial et André Vannaty qui sont conducteurs d’un dromadaire et aussi les sieurs François Dubois et Claude Urial, tous les deux bourgeois de Nancy qui font du trafic et du négoce dans cette ville. Il se trouve que les sieurs Impérial et Vannaty, nous ont déclaré qu’en vertu d’une transaction passée devant le tabellion Etienne, de Nancy, en date du  13 avril 1733, ils ont convenu à l’amiable que la dette de 728 livres et 16 sols tournois qu’ils doivent aux sieur Dubois et Urial se réglera comme suit :

Ils mèneront conjointement le dromadaire et dans tous les endroits où ils passeront, les deniers qu’ils percevront des curieux venus voir le dromadaire, seront mis en bourse et la moitié appartiendra d’abord en propre et par avance audits sieurs Dubois et Urial et que l’autre moitié des deniers des curieux venus voir le dromadaire, ira aussi aux sieurs Dubois et Urial, jusqu’à concurrence de la somme de 728 livres et 16 sols tournois pour le remboursement de la dette. Pendant tout le temps où le remboursement se fera, lesdits sieurs Dubois et Urial pourront continuer leur trafic et négoce.

Il a aussi été convenu que la femme de François Impérial ne pourra pas montrer son chien aux curieux [1], dans les lieux où sera aussi le dromadaire. »

 

François Dubois et Claude Urial signent l’acte, François Imprial et André Vannaty ne savent pas écrire et font une croix. Un témoin signe : Denny, sergent des grenadiers au régiment de Dillon

 


[1] Ce chien devait faire différents tours de dressage pour amuser les badauds

Après ces deux courts textes, nous verrons une série d'articles sur les fortifications de Thionville réalisées par le capitaine, Rodolphe Saltzgeber, qui en 1673 avait construit le premier pont de Thionvillle et dont le nom est rarement associé aux fortifications de la ville.

Commenter cet article