Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire de Thionville et des villages alentours

Histoire de Thionville et des villages alentours

Numéro ISSN: 2492-2870 Histoire de la ville de Thionville et des villages alentours à partir de documents d'archives

Publié le par Persin Michel
Publié dans : #Thionville 17ème siècle

Voici l'acte du bail du moulin de Thionville passé à Thionville le 23 octobre 1674 en la chambre de la ville devant le notaire Elminger.

"Pardevant les notaires royaux établis à Thionville et y résidents soussignés furent présents en leurs personnes, les maitres échevins, les échevins, et "obermaistres" (maitres supérieurs) de cette ville de Thionville, lesquels de leur bon gré, franche et libre volonté, ont dit et déclaré avoir loué et laissé par ces présentes à titre de bail pour le terme et espace de neuf années consécutifs et s'ensuivant. A commencer à Noël prochainement venant et finissant à pareil jour au sieur Pierre Dubois (ou Du Bois) maitre meunier et bourgeois de cette ville et acceptant pour ledit terme le moulin situé devant la porte de Metz de cette ville aussi dit le moulin en haut. Moyennant quoi, ledit Dubois, preneur, sera tenu et obligé de payer pour les six premières années auxdits maitres échevins, échevins, baumaitres et obermaistres et à chacun 1 "herrengulden" seulement. Pour les autres rois dernières années, il sera tenu et obligé de payer a un baumaitre qui sera élu cette année là, la somme de 50 écus blancs pour cha&cine des 3 années au profit de ladite ville, il paiera aussi les "Herrengulden".

Comme le sieur Dubois ne paye pour lesdites six premières années que la reconnaissance desdits "Herrengulden" et que ledit moulin menace la totale ruine si on ni remédie pas, ledit preneur sera tenu et s'est obligé par les présentes à rétablir ledit moulin en bon état. Il devra fournir 2 pierres moulantes, à savoir la gisante d'une épaisseur de 5 pouces et la tournante et mouvante d'une épaisseur de 7 pouces, il devra entretenir le cours d'eau, le plancher, la toiture et toutes les murailles à ses frais, périls et fortunes.

Après les neufs années, il livrera le moulin avec les pierres (meules) et tout ce qui en dépend en bon état à dires d'expert et gens de connaissances et à condition que ledit Dubois ne prendra d'autre mouture. (Que celle de la ville)

Pendant les années du bail, le preneur (Dubois) pourra rétablir les autres deux moulins bas (Beauregard et Terville), lesdits laisseurs (la ville et ses représentants) lui ont octroyé cette grâce moyennant qu'il laisse les pierres (meules) appartenant au moulin présent à la ville de Thionville.

En outre, le preneur (Dubois) pourra prendre du bois dans le bois de la ville pour le rétablissement dudit moulin sans que la ville soit obligé de fournir d'autres bois.

Ce bail fait sans préjudice des clauses du contrat des moulins érigés depuis naguère en cette ville au bastion d'eau. le bail de celui-ci est tout ce qui a été convenu et arrêté, sauf le feu, la foudre et la guerre, entre les parties, le preneur engageant ses biens meubles et immeubles."

Herrengulden = 1 florin allemand.

Le preneur Pierre Dubois ne sait écrire et signe le bail de sa marque accoutumée qui peut être une meule ou une hache symbolisant le charpentier, car Pierre Dubois était aussi un charpentier souvent sollicité pour remettre en état les moulins vétustes ou endommagés.

On peut y voir une hache ou une meule avec le bras pour la faire mouvoir.

On peut y voir une hache ou une meule avec le bras pour la faire mouvoir.

Commenter cet article